Musique





"Je parle 6 langues. Francais, Anglais, Portugais, Espagnol, Lingala & créole. "








 Vous avez surement entendu ses mélodies enivrantes , en passant du Zouk , au coupé - décalé par le Kizomba , pour lui la musique restera universelle et les origines ne sont en rien un frein face à son métissage culturel et surtout intellectuel ,il parle 6 langues  . 
Malgré son fulgurant succès , il reste un homme simple , sympathique , respectueux ouvert d'esprit .Son étoile dans le milleu du Showbiz ne cesse de scintiller . Il n'a vu aucun inconvénient a répondre à mes questions après un simple DM envoyé sur twitter . Je vous laisse découvrir tout au long des lignes de cet interview avec des questions pertinentes , d'actualité en passant de la politique a la culture cet artiste merveilleux , mais aussi homme d'affaire  qui n'a pas finit de nous épater : Kaysha Edward Mokolo Jr







Noella E: C'est pour moi un grand honneur, de t’interviewer Je peux te tutoyer ?

Mais bien sur!

Noella E:Alors Kaysha Edward Mokolo à l'état civil, parle-nous un peu de ton enfance ?

Si The Cosby Show te dit quelque-chose, eh bien tu peux y calquer mon enfance. Très heureuse avec des parents aimant et la chance d’avoir une bonne éducation et la transmission de valeurs africaine melangées à une deuxieme partie de mon enfance en Europe d'où un métissage culturel tant qu'ethnique.


Noella E : On peut dire que tu plusieurs cordes a ton arc d'où vient cette grande énergie, cette grande passion pour la musique ce grand mélange de kizomba, rumba, zouglou, zouk, calypso, R'n'B de hip-hop et de Coupé-décalé...?  

Comme je te l’ai dit plus haut, ma culture est très vaste mais aussi très métissée. Donc je n’ai jamais compris pourquoi dans la musique, les gens voulaient, se sentaient obligés voir imposés des limites. Il n’y a rien de plus libre que la musique, pas de frontières, pas de passeport. Se limiter est liberticide

Noella E : Aujourd’hui si je ne m'abuse Kaysha   auteur compositeur producteur, chanteur  Kaysha est aussi un homme d'affaire , peux tu nous parler de sushiraw ?



Sushiraw est la concrétisation de la vision que j’ai eu sur la musique  il y a 15 ans.
Le business de la musique m’a longtemps frustré et j’ai compris à un moment donné que la seule façon de faire de la musique comme je l’entendais, etait de la faire sur ma propre plateforme de création, de distribution, Edition et de financement. Donc, Sushiraw à vu le jour pour mes projets puis les rencontres aidant, pour lancer aussi la carriere d’autres artistes




Noella E : En allant sur ton site Kaysha.com, mais et sur ta page Facebook, lors on a l'impression que tu voyages beaucoup, que tu aimes aller à la rencontre des autres et aussi de tes fans en l’occurrence mais  tu apprécies les petits plaisirs de la vie comme  la cuisine par exemple. Ton ouverture d'esprit serait  un atout pour ta carrière ?



Je pense que oui. Etre une star, ca ne veut pas dire ne pas respecter les fans qui te nourissent. Il faut rester simple et quand on te donne de l’amour, ca ne mange pas de pain de dire merci, je vous aime aussi.
Personne ne devient un grand artiste tout seul. Il y a les fans qui te portent.



Noella E : Combien de langues parles-tu et comment les as tu apprises, cela est  sans doute une force pour une réelle internationalisation de ta carrière, et surtout une plus grande complicité avec tes fans ?


Je parle 6 langues. Francais, Anglais, Portugais, Espagnol, Lingala & créole. Pas toutes de façon fluente, mais assez pour mes débrouiller partout. Certaines ca vient de mes origines métissées, d’autres, ca vient du voyage, de l’ouverture vers les autres. Ca aide forcement pour bosser à international.
















Noella E : As tu déjà été vraiment harcelé par une fan ? raconte nous un peu ..



Non, jamais, je recois beaucoup de messages d’amour ou un peu sexy, photos etc, mais ca ne va jamais loin au point d’etre effrayant. Je sais reconnaitre les problématiques et les éviter



Noella E :As-tu déjà eu envie d'arrêter ta carrière à cause d'un découragement ou cause de paroles blessantes de certaines personnes au point de ne plus avoir la force de continuer ?



Non. J’ai appris bien avant de commencer ma carriere à discerner la critique qui te permet d’avancer du bla bla des jaloux qui parlent parce qu’ils croient que ca m’interesse. Et j’ai surtout appris à ecouter le silence des gens qui apprecient

Noella E : Kaysha tu écris de très belles chansons  d’amour,  on sait que tu les composes toi-même . Serait-ce des déceptions amoureuses, des femmes qui t'ont marqué ou alors sentiments qui t'inspirent au delà du talent ?




Presque tout est autobiographique.






Noella E : Kaysha tu aimes beaucoup les  tatouages apparemment, combien en as tu ? Que représentent-ils pour toi ?





Les deux bras, le dos entier et le cou. Ils représentent une facon de m’exprimer, ma philosophie de vie encrée sur ma peau. Ca fait partie d’un tout qui comprend la musique et tous les arts qui m’interessent




Noella E : Peux tu nous parler  d’ un moment fort de ta carrière qui t’a marqué ?


2 mois apres la sortie de African Bohemian, lors de la soirée de lancement à Lisbonne. J’arrive sur scene dans un club plein à craquer et je commence mon show par “One Love”. Et la, 100% du public chante la chanson avec moi et vers la moitié de la chanson, il y a au moins 100 personnes qui pleurent en chantant. Et moi aussi je chantais en laissant couler mes larmes.
C’est pour ca que je chante. Et c’est pour ca que les paroles blessantes ne m’atteignent pas


Noella E : Quelle est la personne qui t'inspire le plus ? 



Papa & maman





Noella E : Nous allons nous intéressés certains sujets d’actualités ...
Okay !




Noella E : Face à tous ces problèmes  que l'Afrique connait, la pauvreté, les dictatures, que se soit en Afrique noir ou au Maghreb, les coups d’états notamment en cote d'ivoire, les
ou encore les soulèvement du peuple au Sénégal. Crois-tu en une nouvelle Afrique de demain ?
 


On a les dirigeants que l’on merite. Quand on confond democracie avec anarchie. Election avec “mon candidat ou rien”. L’Afrique n’avance pas. On ne peut pas eternellement recommencer à se battre entre nous parce qu’on veut notre favorit aux manettes. Chacun doit apporter sa contribution à travers l’education, le juste choix dans ses actions, et au lieu de montrer du doigt les corrompus, chacun doit ne pas laisser la corruption faciliter ses choix.
La democratie est une espece d’illusion que l’on vend aux peuples du tier monde pour pouvoir continuer à profiter d’eux et diviser si besoin est.
Personne ne se demande si l’Afrique n’a pas besoin de trouver sa propre evolution non calquée sur l’occident.
Si je ne m’abuse, il fut un temps ou nous avions, nos rites, nos dieux, nos rois, nos frontieres, nos valeurs... Des gens sont arrivés de nulle part et on decidé pour nous qui adorer, ont redéssiné des frontieres au milieu des grands empires bantus, des kongos, des swahilis, des grands lacs... L’fricain doit dabord connaitre son histoire, puis il verra d’un autre oeil les agissement des uns et des autres, les raisons pourquoi certains genocides sont tolérés et pourquoi certains dictateurs sont amis ou ennemis. Notre vrai richesse, notre sol, est notre malheur...
Mais notre plus grand malheur, c’est notre ignorance. Regardez les quand ils parlent de la Chine, ils critiquent, mais ils savent tres bien qu’ils n’ont pas leur mot à dire parce qu’ils n’ont pas réussi à diviser de la meme facon...




Noella E : j'aimerais avoir ton  avis sur la polémique des cheveux de la femme noir et métisse, il y a les nappy, natural and happy celles qui préfèrent avoir leur cheveux naturel sans défrisant  ou autre produit relaxant  comme Inna Modja , ou Solange Knowles , mais il y a aussi  celles qui utilisent les produits relaxant dans le but de totalement  changer la texture de leur racines .



Chacun fait ce qu’il veut avec ses cheveux. Dans ma jeunesse je me defrisait pour faire cool, apres j’ai laissé l’afro, puis les dreads, puis j’ai fait les tresses et maintenant j’aime le bald head. Pourquoi les gens veulent ils toujours chercher des raisons polémiques à telle ou telle mode?
Est ce que la facon dont untel ou untel met ses cheveux va te donner à manger? Ou changer ta condition existentielle? Les gens n’ont pas mieux à faire comme s’unir autour d’un interet commun plutot que toujours vouloir donner des leçons comme si ils etaient parfaits?
Les gent disent “Dieu vous à fait comme ca”, ils étaient la?
Fuck the bullshit and let people live their own lives










Noella E : On termine avec les questions si tu étais, on se lance



Lance ma copine



Si tu étais un instrument de musique ce serait lequel ? Guitarre
une chanson - Flavio Venturini : Paisagem da janela

un film - The Matrix
 un animal - Aigle
 une fleur - Nenuphar
un parfum - Vanille
 une saison - Primtemps
un cours d’eau - Le Nil
 une planète - Corrucent
une qualité - La loyauté
 un défaut - La loyauté
 une île - Bora Bora
 une bel endroit du monde - Ma chambre
un personnage historique - Alexandre
un livre - Les hommes viennent de mars et les femmes de venus
un sentiment - la liberté

Bisous



Bisous Kaysha , Merci et One love !!




 Page Facebook de Kaysha
Chaine Youtube de Kaysha
Le site de kaysha
Site de sushiraw pour en savoir un peu plus...